Book // Plonger de Christophe Ono-Dit-Biot

Une fois n’est pas coutume – l’eau n’étant pas mon élément favori – je vous invite à plonger dans l’une des plus belles histoires d’amour que la littérature française contemporaine. Vous me suivez ?

Quatrième de couv’

Ils l’ont retrouvée comme ça. Nue et morte. Sur la plage d’un pays arabe. Avec le sel qui faisait des cristaux sur sa peau. » Un homme enquête sur la femme qu’il a passionnément aimée. Elle est partie il y a plusieurs mois, pour une destination inconnue, le laissant seul avec leur petit garçon. Elle était artiste, elle s’appelait Paz. Elle était solaire, inquiète, incroyablement douée. Elle étouffait en Europe. Pour son fils, à qui il doit la vérité sur sa mère, il remonte le fil de leur amour, leur rencontre, les débuts puis l’ascension de Paz dans le monde de l’art, la naissance de l’enfant, et essaie d’élucider les raisons qui ont précipité sa fin. Des trésors de la vieille Europe aux mégapoles du Nouveau Monde, du marbre des musées au sable des rivages où l’on se lave de tout, Plonger est l’histoire d’un couple de notre temps. En proie à tous les vertiges d’une époque où il devient de plus en plus difficile d’aimer.

ça parle de quoi ?

plonger-568293-250-400

Ce roman c’est la bouleversante autopsie d’une histoire d’amour. Comment l’amour ne suffit pas toujours et peine parfois à résoudre les tensions. Ces tensions, elles sont au cœur du malentendu initial : Paz photographie des plages, et lorsque le narrateur les découvre, il y voit la vie alors qu’elle y voit le chaos et la destruction. Erreur initiale, erreur fatale, mais qui ne sera pas le seul malentendu entre ces deux êtres qui s’aiment pourtant éperdument : César a beaucoup voyagé et après avoir contemplé la mort de trop près refuse désormais de quitter l’Europe ; Paz, éprise de liberté, veut parcourir le monde. César veut un enfant, Paz est plutôt fascinée par les requins. Deux êtres donc aux aspirations contradictoires et difficilement conciliables. L’auteur nous invite à une réflexion sur le monde contemporain un monde qui à l’image du couple formé par César et Paz est lui aussi tendu entre pulsion de vie et pulsion de mort. La dégénérescence de la vieille Europe, repliée dans les splendeurs de son passé comme dans un cocon rassurant où la mort serait moins menaçante. Le reste du monde, jeune, dynamique, mais violent et dangereux, où la mort rôde à chaque instant.

Mon avis

Pour ma première rencontre avec l’auteur, je dois dire que je suis conquise. Le lecteur plonge dans une histoire d’amour, dans des paysages à couper le souffle, dans les fonds marins à la découverte d’animaux fascinants, mais aussi dans le milieu artistique. Sans sombrer dans le pathos, l’auteur nous livre une passion dévorante.

Que rajouter à part que j’ai terriblement envie de lire son précédent roman, Birmane, pour retrouver son personnage, sosie-littéraire, César, et cette écriture qui m’a tellement plu.

Note : 8,5/10

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s